Je suis une tarte / Gaufres fourrées façon Meert

Gaufres fourrées façon Meert

gaufres fourréesSi vous êtes déjà venu visiter la capitale des Flandres, difficile d’être passé à coté des célèbres gaufres fourrées de la maison Méert! C’est en effet l’une des institutions locales depuis 1849. Pour en avoir gouté d’autres boutiques, je peux vous dire que ce n’est pas chez Méert que j’ai mangé les meilleures gaufres fourrées. Vous pouvez en trouver d’excellentes dans une petite boulangerie rue de Fourmies à Roubaix. Mais chaque ville des Flandres a sa boulangerie ou boutique où l’on trouve ces fameuses gaufres. Il existe plusieurs recettes de fourrage : vanille, rhum, spéculoos ou, celle que je préfère vergeoise… vergeoise, me direz-vous ? C’est un sucre brun de betterave courament utilisé dans le nord de la France.

Pour vous mettre l’eau à la bouche, je vous propose ma recette vergeoise-rhum. Tout comme la recette des gaufres sèches, il vous faudra un gaufrier avec des plaques adaptées ou un vieux gaufrier en fonte d’occasion ou dégoté dans le grenier de votre chère mamie Lucette. La réalisation se fait en deux temps. D’abord réaliser la pâte à gaufres et la laisser monter, puis réaliser le fourrage après la cuisson des gaufres coupées en deux et refroidies.

Ingrédients pour environ 20 gaufres fourrées :

Pour la pâte :

  • 550g de farine T55
  • 1 pincée de sel
  • 100g de vergeoise
  • 4 oeufs
  • 110 ml de lait entier
  • 250g de beurre pommade
  • 25g de levure fraiche ou 1 sachet de levure de boulanger

Pour la garniture :

  • 250g de vergeoise
  • 2cl de rhum ambré type Négrita
  • 100g de beurre pommade

Préparation des gaufres fourrées :

La pâte à gaufres :

  1. Dans la cuve d’un robot ou un grand cul de poule, versez la farine, le sel et la vergeoise. creusez un puits au centre et versez les oeufs.
  2. Faites tiédir le lait et diluez la levure dedans. Si vous utilisez un robot, pétrissez la pâte à l’aide du crochet, sinon…à vos avant-bras!
  3. Ajoutez le beurre mou coupé en morceaux en une seule fois et pétrissez à nouveau jusqu’à ce que la pâte se détache de la paroi et forme une boule homogène et souple.
  4. Laissez lever la pâte pendant environ deux heures recouvert d’un torchon humide et propre. Elle doit avoir doubler de volume.
  5. Il faut dégazer la première levée et former des boules grosses comme des balles de golf. Laisser lever encore 45 minutes.

Cuisson des gaufres :

  1. Faites chauffer le gaufrier.
  2. Quand il est bien chaud, placez une boule de pâte (ou deux selon la capacité du gaufrier) et laissez cuire jusqu’à ce que la pâte soit légèrement dorée. Je vous avoue, c’est un coup de main à prendre… mais après 2 ou 3 ça va tout seul!
  3. Vous constaterez que quand vous ouvrez le gaufrier, la pâte gonfle et retombe d’un coup. C’est à ce moment précis qu’il faut piquer la gaufre pour pouvoir la couper en deux ! Quelle technique, n’est ce pas? J’avoue que chez nous, on s’y met à deux! D’autant qu’on a un vieux gaufrier en fonte qui pèse une tonne…
  4. Une fois coupée en deux, refermez la gaufre et placez dans un torchon. C’est important pour éviter que les gaufres ne sèchent et durcissent. Laissez refroidir à température ambiante.

La garniture :

  1. Dans un cul de poule, travaillez le beurre, la vergeoise et le rhum jusqu’à obtention d’une « pommade ».
  2. Si vos gaufres sont à température ambiante, garnissez-les de cette préparation puis emballez-les.
  3. Conservez au frigo tout une nuit avant de déguster.
  4. L’étape 3 n’est pas obligatoire et franchement pas évidente à respecter mais bon…c’est dans l’idéal. Pour que les saveurs imprègnent la pâte 😉
Astuce : Les gaufres fourrées se conservent une petite semaine au frais. Sortez-les une dizaine de minutes avant dégustation pour un maximum de saveurs !

 

 

Information
Catégorie:

Sucré

Date:

24 octobre 2018

Pas de commentaire
Publier un commentaire